L'atelier

by Mario Ferreri

En septembre 2019, l’atelier Empreinte intègre le Telegraphe. À l’origine de cette nouvelle dimension donnée aux arts visuels et graphiques, la rencontre sensible de François Veillon et Mario Ferreri lors de la première édition du festival de l’estampe. Tous deux parlent le même langage : le premier vient d’édifier un rêve, le second les matérialise, mus par une vocation commune.

Avec cet atelier de lithographie, le Telegraphe devient un centre d’art, de création graphique et d’impression. La presse à bras de Mario Ferreri, datant de 1850 comme le bâtiment du Telegraphe, prend place au premier étage de celui-ci, bientôt rejointe par une sœur jumelle. Une presse plate Marinoni-Voirin, de près de 7 tonnes, est également installée au rez-de-chaussée, destinée à imprimer toutes les matrices plates, du bois à la pierre.

L'atelier

Empreinte est ainsi dédié aux arts graphiques, et s’ouvre aux métiers du livre et de l’édition : accueil et promotion d’artistes et d’écrivains en résidences, aide à la production d’œuvres et de textes, mise à disposition de savoir-faire... Le tout favorisant le développement d’une bibliothèque d’art et donnant naturellement naissance aux Éditions du Telegraphe.

Ouvert en novembre 2018, le Telegraphe est un bâtiment historique qui s’est réapproprié sa légende. Édifié en 1850, ce lieu de communication capable d’envoyer des messages sur de grandes distances très rapidement fut un point stratégique du Second Empire, un instrument de pouvoir permettant à Napoléon III d’empêcher les résistants de défendre la République. 168 ans plus tard, il devient pour les citoyens toulonnais un tiers-lieu symbolique : le Telegraphe, c’est un lieu de vie culturel, d’expression sensible et artistique pour tous, un espace de découverte, d’écoute, d’observation, d’ouverture, de curiosité, de réflexion, de débat, de créativité, tourné vers l’inconnu, l’autre, le partage et la poésie.

L'atelier 2
L'atelier 3

Avec Empreinte et les éditions, les pierres du Telegraphe retrouvent aujourd’hui l’écho de leur fonction première : créer, partager, transmettre, et ce par un retour à une technique artisanale et ancestrale.

La lithographie est l’un des procédés de création d’estampe originale, une image artistique imprimée à la main. Elle se caractérise par l’élaboration d’une image avec une encre grasse sur une pierre calcaire (par dessin direct, empreinte, report). Une chimie composée de gomme arabique et d’acide nitrique est ensuite appliquée sur la pierre dessinée afin de fixer l’image. La pierre est mouillée, le gras du dessin repoussant l’eau retenant l’encre d’impression, grasse elle aussi.