Enki Bilal

Solliès

80.00 €

Né en 1951 à Belgrade en Yougoslavie, Enes Bilal, dit Enki, arrive en France à l’âge de dix ans. Passionné de dessin, sa toute première planche, Le Bol maudit, est publiée dans le journal Pilote en 1972, après un très court passage aux Beaux-Arts. 

Chez Pilote, il rencontre Pierre Christin, écrivain et scénariste de bande dessinée (Valérian notamment). Leur collaboration donne lieu à la parution de plusieurs albums, tels que La Croisière des oubliés, Le Vaisseau de Pierre ou encore La Ville qui n’existait pas.  

Son premier grand succès arrive avec Les Phalanges de l’Ordre noir, en 1979. Cette bande dessinée lui vaut le prix RTL de l’album de BD et le place dans le haut du classement du magazine Lire, recensant les meilleurs livres de l’année. 

En parallèle de la bande dessinée, il réalise des scénographies pour le théâtre, l’opéra, la danse, propose des expositions et des installations lors d’événements (Biennale de Venise par exemple), et travaille aussi pour le cinéma. Il débute en 1982 par l’élaboration des décors d’un film d’Alain Resnais, La Vie est un roman : dans ce drame, un château fantastique est au centre de l’intrigue. Enki Bilal ne propose pas des décors basiques, mais tout un univers. Sept ans plus tard, il passe derrière la caméra. Bunker Palace Hotel est son premier film, très imprégné de son trait en bande dessinée. Jean-Louis Trintignant y tient le rôle principal. Bilal réalise plusieurs films par la suite, jusqu’à intégrer le jury du festival de Cannes en 2019, présidé par Alejandro González Iñárritu. 

Autodidacte, Enki Bilal est un artiste protéiforme. Figure de proue de la BD de science-fiction, il a participé à l’ascension du 9ème art dans les salles de vente.