Jacques Tardi

Népal

150.00 €

Robot

300.00 €

Né en 1946, Jacques Tardi se forme aux Beaux-Arts de Lyon et aux Arts Décoratifs de Paris.

En 1969, il fait ses débuts dans l’hebdomadaire Pilote. La Véritable Histoire du soldat inconnu, publiée en 1972 aux éditions Futuropolis, est son premier album édité.

Père d’Adèle Blanc-Sec, c’est en 1976 qu’il démarre Les Aventures extraordinaires de son héroïne la plus célèbre chez Casterman, série adaptée au cinéma en 2010.

Il adapte plusieurs enquêtes de Nestor Burma, d’après les romans de Léo Malet, la premère étant Brouillard au pont de Tolbiac. Il met également en images Le Der des ders de Didier Daeninckx, Le Cri du peuple de Jean Vautrin, ou encore Le P’tit Bleu de la côte Ouest et La Position du tireur couché de Jean-Patrick Manchette.

En 1985, il reçoit le grand prix de la ville d’Angoulême. Virtuose du noir et blanc, Jacques Tardi est obsédé par la guerre : C’était la guerre des tranchées, Putain de guerre ! et Le Dernier Assaut sont consacrés à la guerre de 14-18. Avec Moi, René Tardi, prisonnier de guerre au Stalag II-B, il réalise une trilogie narrant l’emprisonnement de son père dans un camp de prisonnier, entre 1940 et 1945.

En parallèle de son goût pour la BD contemporaine, il signe des illustrations pour des affiches de films ou pochettes de disques, notamment pour la chanteuse Dominique Grange.

Jacques Tardi explique : « Je ne me considère pas comme un dessinateur hors pair. Ce que je veux, c’est que mon dessin soit clair. Si mon personnage boit son café, je ne veux pas que l’on déchiffre autrement cette image. Je trouve qu’il y a beaucoup de dessinateurs, notamment dans la bande dessinée américaine, qui abusent de trucs tordus difficiles à déchiffrer. » De son observation attentive et précise du réel résulte un langage graphique personnel, simple et clair, grâce auquel sont représentées des tas de choses en peu de traits.